Prévisualisation

 

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité 4.0 International License

Partager

Lien

Métriques

Consultations de la notice

186

Téléchargements de fichiers

11

Enregistrement d’un séisme volcanique à Hawaï le 11 juillet 2018 à la station RESIF-RLBP de Manonville (Meurthe-et-Moselle)

2018-07-11

Description : Enregistrement d’un séisme volcanique à Hawaï le 11/07/2018 à 15h45 UTC (Mw = 5.3) à la station RESIF-RLBP de Manonville dans une configuration avec un capteur en proche surface installé pour le projet AlpArray (haut– station Z3.A210A) et un capteur dans le forage peu profond de la station permanente (milieu – station FR.MANO). Pour comparaison la trace du bas présente à l’enregistrement à la station Geoscope d’Echery (station G.ECH). Le Réseau Large Bande Permanent (RLBP) a été officiellement labellisé comme Service National d’Observation du CNRS-INSU en 2007. Il implique huit Observatoires des Sciences de l’Univers (OSU) ainsi que le Département Analyse, Surveillance, Environnement (DASE) du CEA, et sa coordination est assurée par L’Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre à Strasbourg. La nécessité de développer le RLBP a été en partie à l’origine de la mise en place de l’Infrastructure de Recherche RESIF (Réseau sismologique et géodésique français) dont il constitue aujourd’hui une action spécifique. Constitué de 17 stations à sa création, l’ambition du RLBP est de bâtir à l’horizon 2022 un réseau d'environ 190 stations couvrant l’ensemble du territoire, mais avec une densité accrue dans les zones les plus sismiques. Cette densité de stations permettra d’améliorer significativement notre connaissance de la structure profonde, ainsi que notre estimation de l’aléa sismique en France, en abaissant la magnitude de complétude à moins de 2 sur tout le territoire. L’objectif est également de pouvoir utiliser ce réseau comme une véritable antenne sismologique à longues périodes, en particulier via son intégration dans le réseau virtuel européen de l’infrastructure EPOS. De plus, le RLBP vise à proposer des données de très grande qualité. Cela implique de choisir des sites isolés, pour limiter le bruit sismique généré par l’activité humaine, et de soigner l’installation des sismomètres pour atténuer l’influence des paramètres environnementaux (température, pression, vent). Il s’agit également de mettre en place différents outils et procédures permettant de fournir des séries temporelles les plus complètes possibles et des métadonnées correctes et continuellement à jour. Le Réseau sismologique et géodésique français RESIF est une infrastructure de recherche nationale dédiée à l’observation et la compréhension de la structure et de la dynamique Terre interne. RESIF se base sur des réseaux d’observation de haut niveau technologique, composés d’instruments sismologiques, géodésiques et gravimétriques déployés de manière dense sur tout le territoire français. Les données recueillies permettent d’étudier avec une haute résolution spatio-temporelle la déformation du sol, les structures superficielles et profondes, la sismicité à l’échelle locale et globale et les aléas naturels, et plus particulièrement sismiques, sur le territoire français. RESIF s’intègre aux dispositifs européens (EPOS - European Plate Observing System) et mondiaux d’instruments permettant d’imager l’intérieur de la Terre dans sa globalité et d’étudier de nombreux phénomènes naturels.


https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-02144617
Contributeur : Véronique Bertrand <>
Soumis le : vendredi 31 mai 2019 - 09:52:15
Dernière modification le : mercredi 13 novembre 2019 - 14:08:05