Prévisualisation

 

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité 4.0 International License

Partager

Lien

Métriques

Consultations de la notice

127

Téléchargements de fichiers

3

Séisme de Rambervillers du 22 février 2003 à Sainte-Hélène. Endommagement de l'église

2003-03-01

Description : Le séisme de magnitude 5.4 Ml qui s’est produit à l’ouest de Saint-Dié-des-Vosges (48.34°N ; 6.66°E) le samedi 22 février 2003 à 21H41 a été suivi de nombreuses répliques, dont l'une de magnitude 3.4 Ml moins d’un quart d’heure après (21H54), une de magnitude 3.1 Ml le lendemain matin (5H54) et au total six de magnitude Ml > 3. Ce séisme n’a pas causé de victime ni de dégâts importants, hormis quelques chutes de cheminées, des fissures dans les murs et la fragilisation d’édifices. Il a été ressenti très largement en dehors des Vosges et du Fossé Rhénan, jusqu’à Lyon et Paris. Le dernier séisme important connu dans la région avait atteint la magnitude de 4.8 Ml en 1984 (Haessler et Hoang, 1985). Cette photo a été prise lors de la mission sur place du Groupe d'intervention macrosismique du 26 février au 3 mars 2003. Le groupe était composé de membres du BCSF-RENASS, du BRGM et de l'IRSN. Elle montre la fissuration du clocher de l'église et l'effet de plateau sur la toiture. Le rapport à l'élancement est un élément important dans la résistance à la secousse. L'église de Sainte-Hélène, comme quleques églises de la région épicentrale, a connu une fissuration large de son clocher. On peut souligner ici une faiblesse de sa conception dans l'ouverture sur un faux doubleau. Celle-ci a subi par ailleurs "un effet de vrille" ou "effet de plateau" avec rotation autour de l'axe du clocher.


https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-02050343
Contributeur : Véronique Bertrand <>
Soumis le : mercredi 27 février 2019 - 10:10:41
Dernière modification le : mardi 8 octobre 2019 - 07:39:40