Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

281

Téléchargements de fichiers

65

Etudes balkaniques et macédoniennes. Entretien scientifique avec Frosa Pejoska (INALCO, Paris)

2017-03-27

Description : Professeur des universités, habilitée en langue, littérature et civilisation macédoniennes, Frosa Pejoska est responsable de la section des Études macédoniennes et co-directrice du master disciplinaire Oralité et anthropologie à l’INALCO. Ses travaux portent sur l’émigration temporaire macédonienne : la petchalba ou le passage du fait social à la coutume, qui a pour sens de figurer le nouveau rite initiatique des hommes. Élargissant ses travaux aux littératures balkaniques, elle montre comment le phénomène social de l’émigration transformé en phénomène culturel a donné naissance à un nouvel imaginaire, lequel produit un nouveau genre littéraire : le roman de l’étrangéisation, concept qu’elle forge en 1995. Ses travaux sur l’enfant – l’enfant objet de tous les projets de création de « l’homme nouveau » par la transformation de son identité – l’amène à penser le phénomène du janissariat comme une autre forme du phénomène culturel de l’émigration. Pendant du jeune homme émigrant qui doit obligatoirement passer par la petchalba pour devenir un homme accompli, l'enfant janissaire volé, coupé de sa famille et de ses origines, passera par le janissariat, c'est-à-dire par l'étrangéisation, pour s'initier. L'étude des œuvres littéraires des enfants rescapés du génocide, Danilo Kiš, Aharon Appelfeld, Imre Kertesz et Georges Arthur Goldschmidt lui a permis de poser la distinction entre les écritures testimoniales des adultes et celle des enfants rescapés du génocide. Si les adultes sont des témoins du passé et au passé, les enfants sont des témoins au futur dont les œuvres ne peuvent être que des fictions du réel. Ses travaux de recherche portent donc sur la métamorphose de l'imaginaire sous l'influence du phénomène culturel de l'émigration, sur les formes étrangéisées en littérature et sur les phénomènes anthropologiques qui transforment l’humain en étranger (petchalbar, janissaire, mamelouk).


https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-01623187
Contributeur : Dimitri Galitzine <>
Soumis le : mercredi 25 octobre 2017 - 10:33:38
Dernière modification le : jeudi 16 novembre 2017 - 01:09:10