Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

71

Téléchargements de fichiers

27

Analyses

AAR Campus Archives Audiovisuelles de la Recherche (Campus AAR) est une plateforme communautaire destinée à l'analyse, la documentation la mise en valeur, et la publication de corpus audiovisuels numériques archivés sur MédiHal.

I "salutz" del canzoniere provenzale L.

2009-09-11

Description : Mon intervention portera sur l’étude des “salutz” contenus dans le chansonnier provençal L conservé à la Biblioteca Apostolica Vaticana. Ce petit manuscrit, maniable, correspondant à la typologie des “chansonnier de poche”, conserve, outre divers cansons, sirventes et tensons (138 textes dont 92 attribués à 48 auteurs, et 46 anonymes), un groupe de textes non strophiques : trois domnejaire, une conplainta, un conjat, quatre textes non lyriques (un fragment du poème allégorique Chastel d’amor, qui en est l’unique témoignage ; un fragment de la nouvelle de Raimon Vidal En aquel temps c’om era jais; des fragments du Roman de Jaufre; le Thezaur de Peire de Corbian) et trois salutz: Cel cui uos esz alcor plus pres (f. 42v), Domna gencher qieu no sai dir (f. 45r), Bella domna gaja eualentz (f. 56r, copié à l’origine deux fois et dont il ne reste, pour l’un, qu’un renvoi). Marinetti affirme que « ce chansonnier est une des sources les plus importantes concernant les salutz » avec le manuscrit provençal R. Les attestations de ces textes non lyriques, ajoutés dans un premier temps par le copiste puis par le correcteur, semblent se concentrer sur le genre, omettant souvent le nom du troubadour. La caractéristique évidente de cette collection, c’est donc non seulement la variété des genres réunis, mais surtout le mélange des nombreux textes lyriques et des textes narratifs (d’autant plus qu’à l’origine le manuscrit devait contenir également la Cort d’amor). Un tel mélange de textes dans diverses parties du manuscrit et l’importance particulière donnée aux salutz semblent souligner l’aspect particulier, didactique et courtois, qui caractérise à mon avis le chansonnier L.


https://hal-campusaar.archives-ouvertes.fr/medihal-01539631
Contributeur : Peter Stockinger <>
Soumis le : jeudi 15 juin 2017 - 10:40:56
Dernière modification le : samedi 17 juin 2017 - 01:16:25