Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation

Prévisualisation

 

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité 4.0 International License

Partager

Lien

Métriques

Consultations de la notice

67

Téléchargements de fichiers

12

Séisme du Teil, 11 novembre 2019 - Estimation régionale de la secousse à partir des données instrumentales et macrosismiques (Shakemap)

2019-11

Description : Le 11 novembre 2019 à 11h53 les stations sismologiques Résif enregistrent un séisme d'une magnitude supérieure à 5 à proximité de Montélimar. Un analyste de l'Eost à Strasbourg localise le séisme manuellement moins d'une heure plus tard. Il confirme une magnitude de 5,2 Mlv. Les caractéristiques du séisme apparaissent d'emblée remarquables : magnitude élevée et très faible profondeur (2 à 3 km). Ces informations sont confirmées dans le même temps par le travail de relocalisation effectué à ISTerre (Grenoble) et à Géoazur (Nice), où le mécanisme au foyer est validé à partir des données sismologiques Résif, confirmant la direction probable NE-SW de la faille. Le jour même, la cellule post-sismique nationale est activée et, à partir de ce moment, de nombreux instruments et équipes scientifiques sont mobilisés pour suivre l'évolution de la crise et en déterminer les caractéristiques avec la plus grande précision possible (magnitude, localisation, profondeur, type de mouvement de faille associé, mouvements du sol...). On constate rapidement une autre caractéristique étonnante de ce séisme : il n'est suivi que de très peu de répliques. En dehors d'une réplique de magnitude 1.5 trois minutes après le choc principal, la première réplique (2,2 MLv) ressentie a lieu le 13 novembre. Quelques jours après la première secousse, le CNRS initie une mission scientifique spécifique au sein de laquelle des spécialistes du CNRS, d'universités et d'autres organismes vont coopérer pour étudier l'événement et ses causes. Résif est une infrastructure de recherche nationale dédiée à l’observation et la compréhension de la structure et de la dynamique Terre interne. Résif se base sur des réseaux d’observation de haut niveau technologique, composés d’instruments sismologiques, géodésiques et gravimétriques déployés de manière dense sur tout le territoire français. Les données recueillies permettent d’étudier avec une haute résolution spatio-temporelle la déformation du sol, les structures superficielles et profondes, la sismicité à l’échelle locale et globale et les aléas naturels, et plus particulièrement sismiques, sur le territoire français. Résif s’intègre aux dispositifs européens (EPOS - European Plate Observing System) et mondiaux d’instruments permettant d’imager l’intérieur de la Terre dans sa globalité et d’étudier de nombreux phénomènes naturels.


https://medihal.archives-ouvertes.fr/hal-02504916
Contributeur : Véronique Bertrand <>
Soumis le : mercredi 11 mars 2020 - 10:21:49
Dernière modification le : lundi 6 juillet 2020 - 09:00:03
Archivage à long terme le : vendredi 12 juin 2020 - 13:52:02