Carolus Figulus - Ichtyologia

Résumé : On ne possède sur Carolus Figulus, auteur du dialogue Ichthyologia, que bien peu d'informations, qu'on doit tirer des épîtres dédicatoires qui accompagnent ses ouvrages et des ouvrages eux-mêmes. On ne connaît ni la date de sa naissance ni celle de sa mort. Le début du dialogue Ichthyologia permet de savoir que c'est un Français, et l'on sait aussi, puisque l'information figure sur la page de titre de sa traduction d'Hésiode, qu'il fut l'élève de Philippe Melanchthon. Il sait le grec et le latin, et on apprend dans les épîtres dédicatoires d'Ichthyologia et de Petinologia qu'il a résidé quelques années à Coblence comme précepteur, enseignant notamment le latin aux enfants d'un chanoine de la ville, Johannes Seyler, qu'il nomme Johannes Sylius et qu'il considère comme un maître et un bienfaiteur. Il semble avoir été protégé par le cardinal Jean du Bellay, à qui il dédie sa traduction d'Hésiode. Le fait que toutes ses oeuvres aient été publiées en 1540-1541 et que plus rien ne soit paru ensuite peut laisser penser que l'auteur est mort à l'aube de sa carrière, peut-être lors de l'épidémie de peste qui sévit en Europe et particulièrement en Suisse et en Allemagne en 1541. On sait également peu de choses sur ses oeuvres, toutes publiées en 1540-1541 à Cologne, chez Johannes Schoenstenius puis chez Eucharius Cervicornus. La plus importante est sans conteste sa traduction en vers latins du poème d'Hésiode Les travaux et les jours. Cette oeuvre fut éditée en 1540, à Cologne, chez Johannes Schoenstenius et dédiée au cardinal Jean du Bellay, en remerciement de son soutien. Les autres oeuvres sont des dialogues, relevant de la littérature didactique et traitant des sciences naturelles. L'un concerne les plantes. Intitulé Dialogus qui inscribitur Botano methodus, sive herbarum methodus, et publié en 1540 chez Schoenstenius, il fait une quarantaine de pages et est dédié à l'archevêque de Cologne, Hermann V von Wied, prince-électeur. Un autre, Ichtyologia, traite des poissons et a été publié à Cologne chez Eucharius Cervicornus en 1540. Un troisième dialogue intitulé Mustella, d'une quinzaine de pages, s'attache à dénombrer les sens du mot mustella, terme qui désigne plusieurs animaux très différents. Il a été publié en 1540 chez le même éditeur. Il existe enfin un dialogue intitulé Petinologia sive Dialogus de avibus Donati, qui n'est signalé ni dans le VIAF ni dans Worldcat, et qui a été publié en octobre 1541, toujours chez Eucharius Cervicornus. Dans l'épître dédicatoire adressée à l'imprimeur, Figulus présente Petinologia comme un outil pédagogique de son invention pour faciliter la 1. Tous nos remerciements vont à M.-A. Lucas-Avenel pour sa précieuse relecture.
Complete list of metadatas

Cited literature [45 references]  Display  Hide  Download

https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02363246
Contributor : Brigitte Gauvin <>
Submitted on : Thursday, November 14, 2019 - 12:21:21 PM
Last modification on : Tuesday, November 19, 2019 - 10:16:43 AM

File

02_Gauvin.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-02363246, version 1

Citation

Brigitte Gauvin. Carolus Figulus - Ichtyologia. Gauvin, Brigitte; Lucas-Avenel, Marie-Agnès. Inter litteras et scientias, recueil d'études en hommage à Catherine Jacquemard, PUC, pp.33-63, 2019, coll. Miscellanea, 978-2-84133-938-9. ⟨hal-02363246⟩

Share

Metrics

Record views

13

Files downloads

4