Page d'accueil

 

Le CéSor, Centre d’études en sciences sociales du religieux, UMR EHESS/CNRS (8216), a été créé en 2015. Ce centre de recherches vise à établir à l’EHESS, un foyer de recherches visibles, fort et transdisciplinaire (anthropologie, histoire, philosophie et sociologie) dans le domaine du religieux ouvert par ailleurs à l'ensemble des unités de l'Ecole, dans le domaine des aires culturelles en particulier.

Le CéSor réunit une le CEIFR (Centre d’études interdisciplinaires des faits religieux, UMR 8216), et deux équipes en provenance du Centre de recherches historiques (CRH), le Centre d’anthropologie religieuse européenne (CARE ) et le Centre d’études byzantines, néo-helléniques et sud-est européennes.

Né de la rencontre par étapes, au gré d’initiatives de travail collectif (tels les séminaires du Dictionnaire des faits religieux), le rapprochement du CARE et du CEIFR a été longuement mûri.

Plus tardivement envisagé, le rattachement du Centre d’études byzantines et néo-helléniques n’est pas moins logique, nombre de problèmes abordés par les historiens du CARE et des anthropologues, historiens et sociologues du CEIFR recoupant ceux des « byzantinistes » et « néo-hellénistes », à commencer par les  possibilités de confronter systématiquement les questions de chrétienté entre Orient et Occident, de relativiser le poids de la catholicité au sein du christianisme, de renforcer l’axe des études sur les Balkans, la Méditerranée orientale et le Proche-Orient entre histoire et anthropologie (notamment en matière d’anthropologie de l’écrit, et d’étude de sociologie des croyances), et globalement  d’élargir les problématiques transnationales à l’étude de la circulation et de la confrontation des hommes, des textes, des pratiques et  des habitus religieux.

 

 

DERNIERS ARTICLES