Chargement de la vidéo...

Licence


Distributed under a Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification 4.0 International License

Partager

Lien
Intégrer la vidéo

Métriques

Consultations de la notice

320

Téléchargements de fichiers

63

LE PROCHE ET LE LOINTAIN : ENSEIGNER, APPRENDRE ET PARTAGER DES CULTURES ÉTRANGÈRES / Séance 6 : DE L'USAGE DE LA LANGUE : L'ÉCRIVAIN ET L'EXPÉRIENCE DU PROCHE, DU PROPRE ET DE L'ÉTRANGER Colloque International organisé par PLIDAM (Pluralité des Langues et des Identités : Didactique, Acquisition, Médiation - EA4514, Inalco, Sorbonne Paris Cité)

2016-06-09

Description : Si tout écrivain se distingue par la langue singulière qu’il forge en vue de la création littéraire, l’usage de cette langue n’en demeure pas moins une expérience chargée de sens qui nécessite d’être restituée dans son contexte culturel, social, historique et politique. À l’épreuve du propre, du proche et de l’étranger, l’écrivain peut choisir d’écrire dans sa langue « maternelle », de pratiquer le polyglottisme ou encore de changer radicalement de langue. La langue devient alors patrimoine humain universel, miroir identitaire, appartenance nationale et culturelle, acte politique, acculturation ou intégration, exil ou encore abri.


https://medihal.archives-ouvertes.fr/medihal-01376913
Contributeur : Dimitri Galitzine <>
Soumis le : mardi 11 octobre 2016 - 13:44:32
Dernière modification le : jeudi 9 mai 2019 - 10:14:43